Foire aux questions

Q: Est-ce qu’il faut porter des vêtements spéciaux?

R:Non. Il faut seulement porter des vêtements confortables qui vous permettent de bien bouger les bras et les jambes, comme pour tout autre activité. De toute manière, il est préférable que vous portiez des pantalons amples. Pour le haut, une vieille chemise ou un T-shirt fera l’affaire. Vous pouvez ajouter une pelure si vous êtes frileux.

Durant une pratique de castels, il n’y a en réalité qu’une seule pièce de vêtement essentielle : la « faixa » (un long ceinturon tissé). Mais ça, nous nous en chargeons nous-mêmes. Au début de chaque pratique, nous vous en donnerons une qu’il faudra retourner à la fin de la pratique pour que tous en aient toujours une lors de la pratique suivante.

Lorsque nous pratiquons à l’extérieur, nous vous recommandons de porter des sandales ou des « gougounes ». Il faut se déchausser pour faire les castels. Porter quelque chose qui s’enlève et se remet facilement vous permettra de garder vos pieds à l’abri de la fraîcheur ou des saletés du sol d’un castel à l’autre ou lorsque vous ne grimpez pas.


Q: Je ne suis pas certain(e) que faire des castels soit fait pour moi. Est-ce que je peux d’abord voir une pratique ?

R: Bien sûr que oui. Les pratiques sont ouvertes à tous ceux qui veulent participer ou encore simplement connaître le fait castelier. Vous pouvez venir nous voir un jour et ainsi observer comment tout fonctionne, nous pourrons répondre à vos questions en personne et avec des exemples pratiques.


QEst-ce qu’il faut participer à chaque semaine?

R: Non. Le fait de venir à quelques pratiques ne signifie pas que nous avons le devoir de participer à chaque semaine. Par-dessus tout, les castels sont une activité que nous faisons pour nous amuser. C’est pourquoi les pratiques sont ouvertes, vous pouvez donc venir quand vous voulez et sans obligation.

En fait, les participants reçoivent un courriel hebdomadaire confirmant la pratique à venir, et ce sont eux qui décident s’ils peuvent participer ou non à chaque semaine. Si vous voulez, vous pouvez donner votre adresse électronique et nous vous annoncerons à chaque semaine s’il y a une pratique ou non.


Q: Est-ce que faire des castels, c’est dangereux?

R: Non. Cependant, comme tout sport, faire des castels comporte toutefois certains risques. Malgré que toutes les précautions soient prises pendant la construction (ex : démonter le castel dès qu’il devient instable), il peut arriver que la tour ou un castelier tombe. Le travail des gens au sol (la pinya) consiste entre autres à attraper quelqu’un qui risque d’atterrir au sol. Nous plaçons des matelas tout autour de la contruction au cas où les gens au sol n’arriveraient pas à bien attraper le castelier. De plus, le sol du gymnase où nous pratiquons est fait d’une mousse pouvant absorber une chute.

L’autre risque est plutôt personnel et dépend de la constitution physique de chacun. Un casteller qui aurait un problème de santé doit avant tout respecter les limites imposées par sa condition, qu’elles soient temporaires ou permanentes, et aviser les responsables du groupe. Ceci doit se faire afin de limiter les risques tant pour soi que pour les autres castellers.

Somme toute, les risques de blessure sont statistiquement bien moindres que ce qu’on observe au hockey, au soccer, au basketball et en ski alpin. Ces sports vous effraient-ils ?


Q: Les membres du groupe ont-ils des assurances ?

R: Nous souscrivons présentement à une assurance de responsabilité civile.


QDans quelle langue se font les pratiques ?

R: Les pratiques se font en français et en catalan.


QEst-ce que le groupe donne des prestations ?

R: Nous donnons quelques prestations entre autres dans le cadre d’activités organisées par le Cercle culturel catalan du Québec. Nous avons comme objectif de nous faire connaître dans le cadre d’autres activités à Montréal et ailleurs au Québec.


QComment nomme-t-on les castels ?

R: On nomme en général les castels en donnant deux chiffres séparés du mot « de ».  Le premier chiffre indique le nombre de colonnes qui composent chaque niveau du tronc, et le deuxième indique le nombre total d’étages. Ainsi, un trois de six veut dire que le tronc est formé de 3 personnes à chaque étage (à l’exception des trois derniers qui forment la pomme du haut) et que la hauteur à partir du sol est de 6 étages.

Les Castellers de Montréal ont vu le jour en juillet 2007. Nous érigeons des «castels», des tours humaines de la Catalogne. Nous faisons partie du Cercle culturel catalan du Québec